Selena Sturmay d’Edmonton, un ajout tardif au peloton de l’Omnium canadien

La Canadienne Selena Sturmay a comblé un poste vacant tardivement dans le peloton de l’Omnium canadien coopératif, acceptant une invitation à participer à l’épreuve du Grand Chelem dans un développement qui pourrait avoir un impact sur le classement des inscriptions finales au championnat national de curling féminin.

Sturmay a remplacé l’Italienne Stefania Constantini dans le peloton féminin de 16 équipes lors de l’épreuve du Grand Chelem de curling à Red Deer, en Alberta. L’équipe de Constantini s’est retirée dimanche pour des raisons médicales, ont indiqué les organisateurs.

Sturmay, d’Edmonton, devait faire ses débuts en Grand Chelem de niveau 1 mardi soir contre Jennifer Jones de Winnipeg.

« C’était définitivement un de nos objectifs de participer aux Grands Chelems à un moment donné au cours de cette saison, voire la saison prochaine », a déclaré Sturmay mardi. « C’est vraiment dommage que l’équipe Constantini soit malade. Je ne pense pas que ce soit vraiment comme ça que tu veuilles être invité à un Slam.

« Mais en fin de compte, nous sommes heureux d’avoir cette opportunité. »

Une compétition masculine regroupant 16 équipes aura également lieu à la Servus Arena. La compétition se poursuit jusqu’à dimanche.

Sturmay fait partie d’un groupe de cinq équipes féminines séparées par moins de 10 points au classement national, qui sera utilisé pour déterminer les deux dernières inscriptions au Tournoi des Cœurs Scotties.

Les trois premières, Rachel Homan, Jones et Kerri Einarson, de Camp Morton, au Manitoba, d’Ottawa, ont déjà obtenu une place pour les séries éliminatoires du 16 au 25 février à Calgary.

Einarson est champion en titre tandis que Homan et Jones sont pré-qualifiés. Les champions des prochaines séries éliminatoires provinciales et territoriales complèteront la majeure partie des 18 équipes.

La dernière place reviendrait normalement à l’équipe la mieux classée qui ne remporte pas les séries éliminatoires. Cependant, une deuxième place est disponible en raison du récent retrait du Nunavut, intensifiant encore davantage une course déjà serrée.

L’inclusion de Sturmay dans le peloton du Grand Chelem lui donne une opportunité inattendue de gagner de précieux points de classement qui pourraient potentiellement faire pencher la balance en sa faveur.

À son entrée en jeu cette semaine, Kaitlyn Lawes, de Winnipeg, occupait la quatrième place avec 163,875 points. Danielle Inglis, d’Ottawa (126,625), a terminé cinquième avec une mince avance sur Sturmay (125,625).

Corryn Brown (121,625), de Kamloops, en Colombie-Britannique, était juste derrière en septième position, juste devant la 8e Kate Cameron (118,250) et la 9e Jolene Campbell (117,313), toutes deux de Winnipeg, et Serena Gray-Withers d’Edmonton (108,563). au n°10.

Sturmay, Lawes, Campbell et Cameron – avec Chelsea Carey comme capitaine – sont tous inscrits à l’Omnium canadien.

« Bien réussir dans ce tournoi serait énorme et nous donnerait un filet de sécurité supplémentaire », a déclaré Sturmay.

La série du Grand Chelem – un circuit de cinq événements qui appartient à Sportsnet depuis 2012 – a déclaré qu’aucune équipe n’avait abandonné aussi près du début d’un événement depuis que le réseau a commencé à exploiter la série.

« En raison de la nature de dernière minute de ce développement, le Grand Chelem de curling a pris la décision d’inviter l’équipe féminine albertaine la mieux classée à la date limite de qualification du 18 décembre », a déclaré un porte-parole de Sportsnet dans un courriel.

« L’équipe Sturmay d’Edmonton, classée 26e au monde à la date limite, a reçu et accepté l’invitation. »

Les équipes masculines et féminines de l’Omnium canadien comptent chacune 15 équipes inscrites en fonction du classement mondial ainsi que du vainqueur du récent événement de niveau 2 du Grand Chelem. Brad Gushue, de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, et Brendan Bottcher, de Calgary, ont remporté leurs matchs du tournoi à la ronde matinal lors d’une journée d’ouverture de quatre matchs nuls.

Les équipes en quête d’une éventuelle inclusion en tant qu’inscriptions dites wild-card aux championnats canadiens courent souvent des points en s’inscrivant à des tournois avant les championnats provinciaux/territoriaux.

Chaque point est précieux alors que les équipes tentent d’améliorer leur classement au cas où elles ne gagneraient pas leurs séries éliminatoires.

Il n’était pas immédiatement clair pourquoi les organisateurs avaient invité Sturmay plutôt que d’autres équipes classées plus haut dans le classement du 18 décembre.

Parmi les équipes internationales, la Suissesse Xenia Schwaller était en tête tant au classement annuel qu’au classement général (les six premières épreuves de la saison plus 37,5 pour cent des points de la saison dernière). Le Sud-Coréen Seungyeon Ha et les équipes japonaises dirigées par Ikue Kitazawa et Sayaka Yoshimura ont également obtenu un meilleur classement général.

Pour les équipes nationales, Inglis, Brown, Christina Black d’Halifax et Clancy Grandy de Vancouver étaient mieux classées au classement général, mais Sturmay avait l’avantage dans la liste cumulative de l’année.

Les problèmes de voyage et/ou le calendrier des championnats provinciaux peuvent avoir été des préoccupations pour les invités potentiels. Sturmay est inscrit aux éliminatoires de l’Alberta à partir du 24 janvier.

Un message laissé à Sportsnet demandant des éclaircissements sur la sélection de l’équipe n’a pas été immédiatement renvoyé.

Tous les championnats provinciaux et territoriaux se termineront d’ici le 28 janvier. Curling Canada devrait confirmer le peloton complet pour les Hearts peu de temps après.

L’organisation nationale n’utilise plus de désignations joker pour les inscriptions non-champions. Au lieu de cela, la province et le nom de famille seront utilisés, a déclaré un porte-parole de Curling Canada dans un courriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *