Skrlik de l’Alberta de retour en tant que champion en titre alors que les séries éliminatoires provinciales de curling se poursuivent

Kayla Skrlik a réalisé une performance exceptionnelle en tant qu’outsider à son championnat provincial de curling la saison dernière. La championne en titre espère récidiver lors des séries éliminatoires de cette année, maintenant qu’elle est l’une des favorites.

Skrlik est l’une des têtes d’affiche des prochains Scotties de l’Alberta, l’une des nombreuses séries éliminatoires en préparation avant le Tournoi des Cœurs Scotties du 16 au 25 février. Le championnat national masculin – le Brier du Montana – se déroulera du 1er au 10 mars.

Les éliminatoires féminines ont lieu cette semaine en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et dans les Territoires du Nord-Ouest. D’autres provinces – dont les poids lourds du curling, l’Alberta, le Manitoba et l’Ontario – donneront le coup d’envoi la semaine prochaine.

De nombreuses éliminatoires masculines se dérouleront en même temps que les championnats féminins, tandis que d’autres se dérouleront seules début février.

Skrlik, un joueur de 26 ans de Calgary, fait partie d’un groupe albertain chargé qui comprend Selena Sturmay d’Edmonton, Jessie Hunkin de Spruce Grove, en Alberta, et Serena-Gray Withers d’Edmonton. Le gagnant portera les couleurs provinciales au Hearts de Calgary.

«Nous savions qu’au début de la saison, le peloton allait être tout aussi relevé», a déclaré Skrlik jeudi. «Je pense qu’il y a beaucoup d’étoiles montantes en Alberta.»

Skrlik a réussi une double sortie gagnante pour une victoire de 9-8 contre Casey Scheidegger, de Lethbridge, en Alberta, lors de la finale de l’an dernier. Lors de sa première apparition en carrière aux Hearts, Skrlik a affiché une fiche de 4-4 et n’a pas participé aux séries éliminatoires.

« Je pense que l’un des points à retenir est que nous pouvons affronter ces (meilleures) équipes et que nous pouvons tenir le coup », a déclaré Skrlik. «(Nous) avons découvert cela aux championnats provinciaux de l’Alberta, cela a été un tournant pour nous l’année dernière. Et aux Scotties, nous avons eu une chance de participer aux séries éliminatoires vers la fin.

« C’était un grand renforcement de confiance pour nous de pouvoir y aller en équipe. »

Kerri Einarson, de Gimli, au Manitoba, a remporté son quatrième titre national féminin consécutif l’an dernier à Kamloops, en Colombie-Britannique, et sera l’inscription du Canada au WinSport Event Centre.

Rachel Homan d’Ottawa et Jennifer Jones de Winnipeg se sont pré-qualifiées en fonction de leur classement de la saison dernière.

Deux places parmi les 18 équipes nationales sont réservées aux équipes les mieux classées qui ne remportent pas leurs éliminatoires respectives.

Une deuxième place a été créée après l’annonce récente du Nunavut selon laquelle il n’enverrait pas d’équipe. Bayly Scoffin représentera le Yukon après avoir remporté le championnat de ce territoire la semaine dernière.

Homan, Jones et Einarson occupent actuellement les trois premières places du classement canadien. Au quatrième rang, Kaitlyn Lawes, de Winnipeg, est bien placée pour décrocher une place aux Scotties même si elle ne gagne pas au Manitoba.

Sturmay, quant à lui, est cinquième au classement général avec une mince avance sur Danielle Inglis d’Ottawa, Corryn Brown de Colombie-Britannique, Kate Cameron et Jolene Campbell de Winnipeg et Gray-Withers au 10e rang. Skrlik est juste derrière en 11e position, devant Christina Black d’Halifax. et Clancy Grandy de Vancouver.

«Cela se resserre définitivement dans le top 10 au Canada», a déclaré Skrlik. « Ce sera intéressant de voir (ce qui se passe). »

Dans le cadre d’un changement cette saison, Curling Canada n’utilisera plus de références d’équipes joker aux championnats nationaux. Ces noms d’équipe incluront plutôt la province et le nom de famille (par exemple, Manitoba-Jones ou Ontario-Homan).

Au Brier de Regina, Brad Gushue, de St. John’s, à Terre-Neuve, sera de retour en tant que représentant du Canada. Il a gagné l’an dernier à London, en Ontario, pour son cinquième titre national masculin en sept ans.

Brendan Bottcher de Calgary et Matt Dunstone de Winnipeg sont les équipes pré-qualifiées. Bottcher, Gushue et Kevin Koe de Calgary occupent les trois premières places du classement masculin devant Reid Carruthers de Winnipeg et Mike McEwen de Saskatoon.

Thomas Scoffin représentera le Yukon au Brandt Centre et Shane Latimer ne participera pas au Nunavut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *