William Nylander élève les Maple Leafs contre les Stars dans une victoire de 5-4

Ouvrez cette photo dans la galerie :

L’attaquant des Maple Leafs de Toronto Tyler Bertuzzi, à gauche, cherche la rondelle alors que l’attaquant William Nylander et l’attaquant des Stars de Dallas Tyler Seguin s’affrontent à Toronto le 7 février.Nathan Denette/La Presse Canadienne

Il est certain que les Maple Leafs ne s’attendaient pas à se retrouver dans cette position mercredi : peinant à se maintenir en dehors du cinquième rang de la division Atlantique ; avoir l’air plus ordinaire que celui d’un prétendant à la Coupe Stanley ; bagarres avec quatre victoires lors de leurs 10 sorties précédentes.

Leur dilemme est intéressant. Les grandes stars ont joué comme de grandes stars mais après, ce sont plutôt des grillons. Auston Matthews avait marqué 40 fois, mais ils sont entrés dans un match contre Dallas avec seulement deux triomphes de plus que leurs défaites.

Les Stars sont souvent négligés, mais ils ont toujours une équipe formidable – mais pas avec laquelle Toronto a beaucoup de difficulté. Avant cette rencontre au Scotiabank Arena, les Maple Leafs les avaient battus à 17 des 21 occasions précédentes.

Un adversaire amical dans une patinoire palpitante, juste le tonique pour apaiser vos maux. Et ainsi de suite.

William Nylander a obtenu une passe et a marqué deux fois, dont le but vainqueur avec 8:03 à jouer en troisième période, John Tavares a récolté un but et deux passes, Matthews a obtenu son 41e but dans la LNH et Mitch Marner en a ajouté un autre dans un 5-4. venir par derrière gagner.

Toronto a marqué deux fois en 20 secondes en troisième pour sceller la victoire, mais il y a néanmoins eu des moments d’anxiété. Wyatt Johnston a marqué avec 1:25 à jouer avec son gardien retiré pour ramener Dallas à 5-4.

Plus tôt, les Leafs avaient cédé le but égalisateur pour porter le score à 3-3 lorsqu’Evgeni Dadonov s’est mis derrière leur défense, a été renversé et a marqué sur un tir de pénalité avec 8 :55 à jouer.

Les Maple Leafs ont marqué trois fois en trois tentatives en avantage numérique, battant Dallas et bloquant plus de tirs dans un match qui semblait leur échapper en première période.

« Nos huit ou neuf premières minutes ne m’ont pas dérangé, mais j’ai ensuite pensé que le match avait changé à partir de là », a déclaré l’entraîneur de Toronto, Sheldon Keefe. « Ils ont joué très fort et nous n’avons pas bien joué.

« Nous devions augmenter notre intensité et nous avons joué beaucoup plus fort dans les deuxième et troisième. »

Toronto a pris une avance de 1-0 grâce à un but en avantage numérique de Nylander avec 13:26 à jouer en première période. Morgan Rielly a préparé le long tir frappé de Nylander et son 24e but de la saison.

Dallas a égalisé à 1-1 avec un but en avantage numérique avec Tyler Bertuzzi dans la surface de réparation pour bâton élevé. Il n’a fallu que huit secondes à Jamie Benn et aux Stars pour marquer, Joe Pavelski et Jason Robertson récoltant les passes décisives avec 5:08 à jouer avant le premier entracte.

Pavelski, 39 ans, était devenu seulement le septième joueur né aux États-Unis dans l’histoire de la LNH à atteindre 1 300 matchs lors d’une victoire à Buffalo mardi. Robertson est le frère aîné de l’attaquant des Maple Leafs Nicholas Robertson. Les Stars ont ensuite pris les devants avec 2:37 à jouer en première période lorsque Dadonov a battu Ilya Samsonov.

Ces deux buts de Dallas sont survenus sur des tirs consécutifs. Malgré le premier but, les Maple Leafs semblaient apathiques et ont été dominés 10-4 au chapitre des tirs.

Ils ont ensuite accéléré le rythme.

Tavares a égalisé à 2-2 en avantage numérique cinq secondes après que Tyler Seguin ait été surpris en train de crocheter. Il s’agissait du 15e but du capitaine torontois, Nylander enregistrant la passe avec 7 :23 à jouer en deuxième période.

Matthews a marqué son but avec 7:23 à jouer en deuxième période lors d’un autre avantage numérique, faisant passer la rondelle devant le gardien de Dallas Scott Wedgewood. Il est le remplaçant du joueur étoile Jake Oettinger, qui a réalisé 47 arrêts la veille contre les Sabres.

Dadonov a réussi son tir de pénalité un peu plus qu’au milieu du troisième, mais Marner et Nylander ont ensuite marqué à 20 secondes d’intervalle pour porter le score à 5-3.

Johnston a ensuite ramené Dallas à 5-4 dans les dernières minutes.

Il y avait du mal avec le bien ; de terribles cadeaux dès le début ; une autre pénalité pour avoir trop d’hommes sur la glace ; la défaillance défensive qui a permis à Dadonov de se libérer, un penalty idiot sur Pontus Holmberg, aucun but au-delà des suspects habituels.

À ce stade, Tyler Bertuzzi a disputé 16 matchs sans marquer et n’a inscrit qu’un seul but lors des 29 dernières sorties. Max Domi n’a que quatre buts au total et un au cours des 21 derniers matchs. Matthew Knies, qui a connu un début de saison recrue prometteur, a disputé 17 matchs sans enterrer une rondelle.

« Nous devons obtenir plus de nos gars du bas », a déclaré Keefe plus tôt dans la journée. « Si vous regardez notre saison dans son ensemble, nous avons été incohérents.

« C’est la différence entre les meilleures équipes et tous les autres joueurs de la ligue. La cohérence est ce que nous recherchons.

Cela ne s’est pas produit particulièrement ce soir-là, mais Toronto s’est échappé et s’est amélioré à 26-15-8 avec un match samedi à Ottawa contre les Sénateurs. La victoire, couplée à une défaite de Tampa Bay à New York face aux Rangers, a permis aux Maple Leafs de dépasser le Lightning et de prendre la troisième place.

Une dernière chose. Ryan Reaves a réalisé son meilleur match avec le club, faisant bouger les choses comme il l’attendait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *